Les pays qui ne connaissent pas le conflit au sens traditionnel du terme peuvent être tout aussi fragiles – et les populations se sentir tout aussi peu en sécurité – que les pays en conflit. En effet, le crime organisé peut nuire à la bonne gouvernance et à la stabilité et engendrer une violence généralisée.

Nous contribuons à réduire la violence et les préjudices causés aux gens ordinaires lorsque les criminels exploitent et exacerbent l’instabilité.

Nous analysons les différentes manières de lutter contre la fragilité attribuable à la violence criminelle, urbaine et des gangs, ainsi que l’impact de ces phénomènes sur l’instabilité politique et sociale, et exploitons cette connaissance pour collaborer avec les communautés, les gouvernements et les agences internationales à la conception de réponses pratiques visant à réduire les préjudices subis.