Notre histoire

International Alert a été fondée en 1986 pour aider les populations à trouver des solutions pacifiques aux conflits.

À l’époque, même si les conflits entre pays étaient de moins en moins nombreux, on constatait une hausse alarmante du nombre de conflits au sein d’un même pays. Ces conflits nuisaient au développement et entrainaient de graves atteintes aux droits humains. Il ne suffisait pas d’identifier et de mettre en évidence les différentes exactions perpétrées dans le domaine des droits de l’homme : une approche différente s’imposait. C’est de cette urgence qu’est née International Alert.

En 1985 a été créé le Forum international permanent sur le conflit ethnique, le développement et les droits humains (Standing International Forum on Ethnic Conflict, Development and Human Rights, SIFEC) pour lutter contre les conflits internes et alerter les gouvernements et le monde sur les crises naissantes. L’année suivante, SIFEC a fusionné avec une autre organisation, International Alert on Genocide and Massacres, devenant l’organisme caritatif que nous sommes aujourd’hui.

En 1986, nous avons désigné notre premier Conseil d’administration et son Secrétaire général, Martin Ennals. Martin avait été Secrétaire général d’Amnesty International et fondateur d’Article 19, et c’était un pionnier du mouvement de défense des droits humains. Il a occupé la fonction de Secrétaire général de notre organisation de 1986 à 1990 – et pendant un certain temps, il a même été l’unique employé à temps plein. C’est principalement grâce à son énergie, son inspiration et sa vision que nous sommes devenus l’organisation que nous sommes aujourd’hui.

Nous appuyant sur nos premiers travaux au Sri Lanka, en Ouganda et aux Philippines, nous aidons désormais les populations à trouver des solutions pacifiques aux conflits dans plus de 30 pays du monde et sommes l’une des premières organisations mondiales spécialisées dans la consolidation de la paix.

Un grand merci à tous ceux qui nous accordent leur soutien.